Developed by JoomVision.com

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON

EGLISE CATHOLIQUE AU GABON EGLISE CATHOLIQUE AU GABON
... Aujourd’hui, au sens spirituel, voyant votre bonne volonté, le successeur de Pierre dit à toute l’Église au Gabon: je ne suis venu t’apporter ni or ni argent.
Mais ne crains pas. Aie confiance. Au nom de Jésus-Christ, lève-toi et marche! Amen !
Pape Jean Paul II, Pèlerinage apostolique au Gabon Libreville, Homélie du 19 février 1982
Jean Paul II

Le Saint du jour: 02 novembre: Commémoration des défunts, ou fidèles trépassés

PDFImprimerEnvoyer

La Commémoration des morts est le complément de la fête de la Toussaint, dans le dogme de l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique: la Communion des Saints. La commémoration des défunts est souvent perçue comme un temps de tristesse, causée par le souvenir de la perte d’êtres chers. Or, ceux-ci ne sont pas morts en esprit, puisqu’ils vivent dans nos cœurs. Et, par notre foi en la promesse du Christ Sauveur, nous faisons mémoire, lors de chaque célébration eucharistique, de « nos frères qui se sont endormis dans l’espérance de la résurrection».

Voir Rubrique « Catholicité » : Evangile du jour - Dossier Toussaint – Commémoration des défunts/ Rubrique « Prier, célébrer » : Prières pour les âmes du Purgatoire 


Les Saints nous invitent à prier sans cesse pour les Ames du Purgatoire ; le devoir des vivants envers les défunts consiste en des messes, pour aider les âmes des fidèles trépassés à franchir l’étape purificatrice du Purgatoire, pour vivre la plénitude de la vie éternelle, en Paradis. Auprès de la Sainte Trinité, de la Vierge Marie et de la multitude des anges, ces âmes bénies pourront, à leur tour, nous aider à gagner notre Paradis.

La terre, le purgatoire, le Ciel, sont la même Église de Jésus-Christ en des états différents; les fidèles vivants, les défunts dont l'âme a besoin d'être purifiée, les élus déjà parvenus au sein de la gloire, sont tous frères; les uns ont été hier ce que nous sommes, et demain, avec le secours de la grâce, nous serons ce qu'ils sont eux-mêmes. Pleurons nos défunts, gardons leur souvenir; mais cela ne suffit pas: nous devons prier pour eux.

La foi nous enseigne qu'entre la terre et le Ciel il y a un lieu intermédiaire appelé purgatoire, lieu de purification, où les âmes des élus dont la pureté n'est pas parfaite expient, dans un feu mystérieux, mais redoutable, le reste de leurs fautes. Quelle que soit la somme de nos bonnes actions sur cette terre des hommes, nul n'est assez pur pour accéder à Dieu directement après sa mort, à l'exception notoire de certains saints (dont la Vierge Marie, élevée au ciel en coprs et en âme), dont la droiture et l'exemplarité ont trouvé grâce aux yeux du Créateur.

Nul ne peut estimer le poids de ses péchés; nul ne sait quand viendra l'heure du trépas; et nous devons craindre la mort en état de péché grave, sans avoir eu le temps ou la volonté de se confesser et d'implorer le pardon de nos manquements aux Commandements de Dieu.

Nous avons un devoir de mémoire et d'amour envers nos défunts, dont nous ignorons combien de temps ils doivent passer au Purgatoire, pour que leur âme souillée par le péché soit purifiée. Pour les soulager, accélérer le temps de leur entrée au Ciel, nous devons prier pour eux, demander régulièrement des messes, offrir à Dieu nos bonnes oeuvres et nos sacrifices. Ces âmes demandent notre secours, se plaignent de notre abandon et de notre tiédeur à la prière. Or, les Pères de l'Eglise, les mystiques et les Saints nous répètent à l'envi combien nos prières et nos bonnes œuvres sont pour les Ames du Purgatoire une rosée rafraîchissante, une douce consolation, une cause de diminution de leurs souffrances, un moyen de plus prompte délivrance.

La Vie des Saints nous rappelle également ce que l'Église de la terre doit à celle du purgatoire. Dans nos souffrances, nos peines, nous pouvons demander, en prière, l'aide des Ames du Purgatoire et des fidèles trépassés. La dévotion envers les âmes du purgatoire attirera enfin, sur notre âme, après notre mort, les miséricordes divines promises aux cœurs miséricordieux.